Les espaces du paysage

La thématique de recherche « Les espaces des paysages » s’articule selon deux axes :

Axe 1. Le parti pris de l’expérience : Comment les pratiques et les formes artistiques se trouvent-elles transformées lorsqu’elles se confrontent à l’échelle et aux particularités physiques, géographiques, géologiques, historiques et culturelles de paysages familiers ou découverts ? Comment, en retour, regarder et penser le(s) paysage(s) ainsi investis ?

Axe 2. Le paysage comme forme politique : Dans la mesure où l’existence implique un corps, des corps ; que ces corps impliquent à leur tour un rapport au toucher et à l’espace (au proche et au lointain) ; alors ces corps ne peuvent se tenir, « s’espacer » que dans l’espacement commun du paysage. Cette approche permet d’envisager le(s) paysage(s), façonné(s) par les activités humaines (et les façonnant en retour) en excédant les formes strictement esthétiques de leurs représentations, c’est-à-dire en tant que formes du politique, formes politiques.