Conférence de Tania Mouraud

Lundi 27 janvier à 18h30 dans l'amphithéâtre de l'ÉSACM

Une proposition à l’occasion de l’exposition « Peinture » que lui consacre la galerie Claire Gastaud (5-7, rue Terrail à Clermont), jusqu’au 1er février 2020.

Figure incontournable de la scène française et artiste inclassable, Tania Mouraud refuse tout rattachement à un courant ou à un dogme.

Dès la fin des années soixante, le travail de Tania Mouraud s’est inscrit dans une pratique questionnant les rapports de l’art et des liens sociaux en utilisant différents médium : peinture, installation, photo, son, vidéo, performance, etc. Elle propose de rajouter dans nos appartements standards une chambre de méditation (1968). Elle affiche dans l’espace public sur les panneaux 3 x 4 m son désaccord avec une société glorifiant l’avoir au dépend de l’humain (1977). Elle réfléchit sur les rapports décoratifs de l’art et de la guerre, sur les limites de la perception avec l’aide de l’écriture en créant des « mots de forme » (1989). À partir de 1998, elle utilise la photo, la vidéo et le son dans une forte relation à la peinture pour questionner différents aspects de l’histoire et du vivant. Tania Mouraud a influencé toute une génération de plasticiens.

« Par mon travail, je montre que la philosophie et l’art devraient et pourraient fusionner pour nous faire progresser sur le chemin de la connaissance. »

En 2015, le Centre Pompidou Metz lui consacre une exposition monographique rétrospective.

L’exposition « Peinture » de Tania Mouraud à la Galerie Gastaud, confiée à Elodie Stroecken, regroupe un ensemble d’œuvres des années 1960 à aujourd’hui.

+ d’informations sur www.claire-gastaud.com /

www.taniamouraud.com

© Tania Mouraud, Mots Mêlés, Œuvres de la série Tsunemasa (1 à 7), 2019, Peinture de carrosserie sur tôle, 138 x 52.7 x 5 cm