Insertion professionnelle

L’enseignement vise à la formation d’artistes et de créateur.trice.s de haut niveau. Il repose sur une pédagogie centrée sur le projet de l’étudiant.e qui prend appui sur de nombreuses disciplines pratiques et théoriques : cours et travail en ateliers (vidéo, installation, écriture, peinture, son, dessin, pratiques numériques, photographie, sculpture, …), histoire de l’art, esthétique, voyages et conférences, …
La formation est conduite par des artistes et des théoricien.ne.s reconnu.e.s et engagé.e.s dans le champ de la création contemporaine.

Perspectives professionnelles

Sur la base d’une enquête menée en interne portant sur les diplômés de l’ÉSACM pour la période 2008-2017, on observe que 93% de nos anciens étudiants travaillent dans un secteur en lien avec leur formation (prise en compte de l’activité principale et secondaire pour les personnes ayant une pluriactivité). 61% ont un métier lié à la création artistique (arts visuels, cinéma, audiovisuel, spectacle vivant, littérature, musique…), 16% sont enseignants et 14% travaillent dans les institutions culturelles ou la communication (régie d’exposition, médiation culturelle…). Parmi eux, 45% exercent leur activité en tant que salarié mais on constate que le statut d’indépendant (statut d’artistes-auteur, d’auto-entrepreneur, free-lance) est très largement utilisé pour lancer sa propre entreprise ou pour développer des projets personnels en parallèle d’un emploi salarié (90%). Nous constatons par ailleurs que certains étudiants (6%) poursuivent leurs études après l’obtention du DNSEP (3e cycle en école d’art, doctorat, master complémentaire, formation professionnelle spécialisée, préparation de concours). Enfin, sur les 90% déclarant continuer leur pratique artistique au sortir de l’école, 38% le font à titre professionnel (inscription à la Maison des artistes, AGESSA…).

La liste des professions vers lesquelles les diplômés se dirigent est longue : artiste, commissaire d’exposition, enseignant, médiateur, chargé des publics, régisseur, chargé des expositions, concepteur multimédia, graphiste, critique d’art, restaurateur, galeriste, responsable de projet culturel, designer, graphiste, photographe, illustrateur, webdesigner, directeur artistique, producteur, réalisateur, technicien, décorateur, cadreur…

Entretiens mensuels / Chaque mois, l’ÉSACM édite un entretien avec l’un.e de ses diplômé.e.s, pour revenir sur son parcours depuis la sortie de l’école, et observer le large spectre d’activités représentées. Tous les entretiens sont à retrouver sur la page d’accueil du site.

Découvrez les vidéos de présentation des métiers par la Fondation Culture & Diversité.

« C'est en aidant un étudiant.e à développer au mieux son projet personnel que l'école le prépare à la suite », diplômé 2015

Mises en situations : expositions, résidences à l’étranger et stages
Pendant leur cursus et à la sortie de l’école, les étudiant.e.s sont mis en situation professionnelle en participant à des expositions, notamment dans le cadre du partenariat entre l’ÉSACM et la Fondation d’entreprise Michelin. Les jeunes diplômé.e.s se voient également proposer des projets qui leur offrent des opportunités de création et de diffusion de leur travail, et les inscrivent dans les réseaux de la création contemporaine (exposition des diplômés à l’ÉSACM, aux centres d’art du Creux de l’Enfer à Thiers et de l’Abbaye Saint-André à Meymac, workshops dans les lycées professionnels en partenariat avec le FRAC Auvergne et le Rectorat, …).

Les résidences à l’étranger contribuent quant à elles à la mise en situation professionnelle des étudiant.e.s de la phase projet puisque, dans le cadre des 4 programmes proposés, ils sont installé.e.s dans des ateliers professionnels, au contact d’artistes locaux voire internationaux et des réseaux culturels du pays d’accueil.

Enfin, les étudiant.e.s des phases Programme et Projet effectuent des stages conventionnés dans les milieux professionnels (entreprises, institutions culturelles, etc.) en France ou à l’étranger afin d’approfondir leurs connaissances du secteur de la création et de développer leurs compétences en termes d’outils, de techniques spécifiques et de travail en équipe.

Norman Nédellec, DNSEP 2017
Marine Joulie, DNSEP 2016
Corentin Massaux, DNSEP 2014

///////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////
/////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////