Admission en VAE

L’ESACM propose aux professionnels de valider leur expérience par un diplôme. Cette démarche permet de passer un diplôme, en candidat libre, avec un accompagnement personnalisé.

La session 2017-2018 est close.

Obtenir un DNA ou un DNSEP par validation des acquis de l’expérience (VAE)

L’ESACM propose aux professionnels de valider leur expérience par un diplôme. Cette démarche permet de passer un diplôme, en candidat libre, avec un accompagnement personnalisé.

L’ESACM est centre d’examen et de validation des acquis de l’expérience pour :
– DNA option art (grade licence)
– DNSEP option art (grade master)

Ce dispositif s’adresse aux personnes engagées dans la vie active et exerçant dans un milieu artistique depuis au moins un an* (équivalent temps plein). La personne doit impérativement avoir une activité de création artistique, peu importe le cadre (salarié, indépendant, associatif, etc.). La démarche créative des candidat-e-s doit être actuelle et contemporaine. Il n’y a pas de limite d’âge.

* La loi travail du 8 août 2016 ramène la durée minimum d’activité requise pour que la demande soit recevable à un an au lieu de trois ans auparavant.


Organisation

L’ESACM propose une session par an organisée en trois phases :

1/ Octobre-novembre : phase de recevabilité
Après dépôt par le candidat d’un dossier de demande de VAE à la fin du mois d’octobre, une commission examine courant novembre la recevabilité de la demande au regard de l’expérience professionnelle du candidat (conformité de la durée effective d’activité par rapport à la durée requise) et vérifie l’adéquation de l’expérience acquise et de référentiel du diplôme visé (RNCP). Un avis motivé sur la recevabilité de la demande est établi. La notification de recevabilité ou de non-recevabilité intervient dans les deux mois suivant la réception du dossier.

2/ Janvier-juin : suivi et assistance méthodologique (facultatif)
Le candidat constitue son dossier professionnel et artistique. Un accompagnement pédagogique individualisé peut être proposé mais reste facultatif. Ce suivi permet d’aider le candidat à faire l’analyse de son travail, à rendre lisible la démarche créative, à constituer la seconde partie du dossier et préparer la présentation des projets artistiques.
Fin juin : dépôt de la deuxième partie du dossier. Ce programme d’accompagnement pédagogique et artistique est assuré par un professeur d’enseignement artistique de l’ESACM, également présent en qualité de membre du jury lors de la soutenance de septembre.

3/ Septembre-octobre : soutenance du diplôme
Le diplôme prend la forme d’une soutenance devant un jury spécialement constitué.
Composé d’enseignants-chercheurs et de professionnels en activité, spécialistes du domaine dont relèvent les connaissances nécessaires à l’acquisition du diplôme, le jury examine le dossier du candidat et évalue sa motivation, les raisons de sa candidature et son expérience au cours d’une première phase d’entretien (30 minutes).
L’expérience prise en compte est celle acquise dans le cadre d’une activité salariée, non salariée ou bénévole; elle est évaluée en fonction des compétences, aptitudes et connaissances associées démontrées par le candidat. Ces acquis sont évalués au regard du référentiel du diplôme.

La deuxième phase de l’entretien avec le jury (40 minutes pour un DNSEP et 30 minutes pour un DNA) a pour but de présenter de façon formelle, raisonnée et méthodique, de votre travail de création personnelle réalisé au cours des trois dernières années précédant la date de l’épreuve. Il s’agit pour le candidat de mettre en avant ses engagements par rapport aux champs artistique et professionnel, ainsi que sa capacité à mobiliser un bagage historico-théorique de nature à éclairer le travail présenté.

Après délibération, le jury peut décider d’une validation partielle du diplôme visé par la VAE. Il précise dans ce cas la nature des connaissances et des aptitudes qui devront faire l’objet de formations complémentaires. Le candidat conserve le bénéfice de la validation partielle de ses acquis d’expérience pendant cinq ans à partir de son obtention.

Dépôt de la demande de VAE

La session 2017-2018 est close.

Le candidat à la validation des acquis de l’expérience dépose son dossier à l’ESACM, avant le 15 octobre 2018 (cachet de la poste faisant fois), à l’attention de :
Mme Muriel LEPAGE
Directrice de l’ESACM
25 rue Kessler
63000 Clermont-Ferrand

’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘
’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘’‘

Le dossier se compose de :
– la demande de VAE dûment renseignée (partie I) avec les pièces justificatives afférentes ;
– le livret de recevabilité (CERFA) complété ;
– un chèque de 80 € établi à l’ordre du Trésor public correspondant aux frais pour l’analyse de la demande de recevabilité (cette somme reste acquise à l’ESACM même en cas de non-recevabilité de la candidature).

IMPORTANT : un candidat ne peut déposer qu’une seule demande au cours d’une même année civile et pour un diplôme, et ne peut saisir qu’un seul établissement.

Coûts et financements

Les tarifs liés aux droits d’inscription pour la VAE sont confirmés chaque année par la publication d’un arrêté interministériel qui s’applique aux écoles nationales supérieures d’art.

Pour l’année 2017-2018, le coût global de la VAE est fixé à 780 € et se compose de :
– 80 € correspondant aux frais d’analyse de la demande de recevabilité lors du dépôt de la demande (acquis à l’ESACM quelle que soit la décision de la commission de recevabilité) ;
– 700 € correspondant aux coûts de procédure (coûts administratifs, assistance méthodologique, frais de jury et suivi des prescriptions) uniquement dus par les candidats doit la demande a été déclarée recevable.

Lorsque le candidat n’est pas en mesure de bénéficier d’un financement par un tiers (employeur, organisme, collectivités territoriales*) après réception de l’attestation de recevabilité, la directrice d’établissement applique un tarif réduit sur les frais de procédure qui s’enlève à 700 €.
Pour bénéficier du montant réduit à 350 € sur les coûts de procédure, le candidat doit attester sur l’honneur (papier libre) qu’aucun organisme ne prendra en charge le financement de sa formation VAE.

* Le code du travail assimile l’accompagnement VAR à une action de formation professionnelle continue, notamment en ce qui concerne le financement. Le salarié peut de ce fait solliciter son employeur pour bénéficier d’un congé de validation des acquis de l’expérience et pour la prise en charge des frais inhérents à cette démarche. Les demandeurs d’emploi peuvent également demander une prise en charge par le biais de pôle emploi. Conditions et modalités de financement présentées sur le site www.vae.gouv.fr.


Documents à télécharger