Marguerite Soulier

Les paysages s’écartent, s’enchaînent, se mêlent dans un vocabulaire formel et pictural, entre une autofiction et un opéra potentiel.
Pendant ce temps : une lecture.
Puis, les filles chantent en claquant des doigts. Un long silence conduit nos yeux dehors, derrière la fenêtre.
Le regard contaminé, nous cherchons l’unisson, gardons la concentration, restons sur le fil.

Plongés dans un environnement pictural et poétique, je m’amuse avec les lumières, les détails, les silences, les rapports, les écarts, les statuts, les va-et-vient, mes complices. La couleur se déplace, déborde, se rapproche et se frôle, sort du cadre, en hors-champ, s’invite à plusieurs niveaux plus ou moins discrètement et finit toujours par,
nous rencontrer.
du latin « in » et « contra » : dans et avec

Nous aussi, tantôt dans le cadre, tantôt en dehors, regardant, regardé, surpris ici, invité là, nous voici
tous ensemble, pris dans un moment de vie.