Exposition Workshop en Lycée Pro

Exposition du 27 avril au 4 mai 2018

Vernissage le jeudi 26 avril à 11h30

Projet fédérateur porté par le Rectorat de l’Académie de Clermont- Ferrand, la DRAC-Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône- Alpes, le FRAC Auvergne et l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole (ESACM), Workshop en lycée pro permet à des diplômés de l’ESACM de réaliser une œuvre au sein d’un établissement scolaire professionnel et technique de la région.

Cette année, six jeunes artistes ont pu travailler au cours d’un atelier de cinq jours avec les lycéens et le personnel technique des différents établissements partenaires.
Cette rencontre pédagogique est l’occasion pour les jeunes lycéens de croiser leur savoir-faire avec la démarche d’un artiste et de se familiariser à l’art contemporain. Les lycéens sont ainsi également invités, à la suite des ateliers, à visiter l’ESACM ainsi que l’exposition Clément Cogitore, Reste l’air et les formes… au FRAC Auvergne.

Depuis trois ans, l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole présente les travaux réalisés lors d’une exposition.
Cette année, le public pourra ainsi découvrir les œuvres réalisées par : Rémy Drouard, Naser Dushica, Julien Lampre, Marie Muzzerelle, Bruno Silva, Sarah Vigier

avec les élèves et les équipes techniques des établissements scolaires :

Lycée Professionnel Marie Laurencin (Riom)

Lycée Pierre Boulanger (Pont-du-Château)

Lycée Charles et Adrien Dupuy (Le Puy-en-Velay)

Lycée La Fayette (Clermont-Ferrand)

Lycée Albert Einstein (Montluçon)

Ensemble scolaire La Salle (Clermont-Ferrand)

Exposition ouverte tous les jours de 10h à 19h Sauf les samedis, dimanches et jours fériés

La 19ème édition des Enfants du Sabbat, au Creux de l’Enfer.

Une exposition, du 14 mars au 16 septembre 2018, au Creux de l’Enfer.

Les Enfants du Sabbat est un cycle d’expositions initié par le Creux de l’Enfer, à Thiers, qui propose de faire découvrir de jeunes artistes diplômés de l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole et de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon.

Un projet qui lie depuis 2001 ces trois acteurs de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes, et fédère leurs volontés de promouvoir la jeune création contemporaine formée sur leur territoire de proximité. Ces jeunes artistes viendront présenter leurs pratiques et participer à l’avènement d’un « nouveau temps, nouveau ton, nouveautés ».

Les Enfants du Sabbat 2018 (référence au nom du lieu) sonne également la retraite de Frédéric Bouglé qui signe là sa dernière exposition en tant que directeur du Creux de l’Enfer après 18 années au service de ce centre d’art si singulier.

Le Creux de l’Enfer accueille pour cette 19ème édition, 10 jeunes artistes sélectionnés. 5 d’entres eux sont issus de la promotions des diplômés du DNSEP 2017 de l’ESACM.

Une exposition qui présente les travaux de :

Jimmy Beauquesne

Valentin Godard

Kevin Desbouis

Anna Holveck

Maïté Marra

Marie Muzerelle

Norman Nedellec

Manon Vargas

Sarah Vigier

Hugo Ziegler

 

Commissaire d’exposition : Frédéric Bouglé

Commissaires associés : Philippe Eydieu, Gilles Levavasseur

Critique d’art invité : Julie Portier

 

Plus d’informations sur www.creuxdelenfer.net 

After Pride, exposition des diplômés 2017

« After Pride », exposition des diplômés 2017
du 4 au 20 octobre 2017

Avec :
Salomé Aurat, Fan Bai, Jimmy Beauquesne, Kevin Desbouis, Timothé Dichampt-Derossy, Naser Dushica, Mélanie Farges, Tristan-Paul Guépin, Jean-Roméo Kamptchouang-Ngamo, Julien Lampre, Pierre-Alexandre Martinat, Marie Muzerelle, Norman Nedellec, Valentine Ridde, Sarah Vigier

Commissariat : Sophie Lapalu, critique d’art, commissaire d’exposition et enseignante à l’ESACM

Ils font partie des dernières générations du XXème siècle et sont sortis vivants du grand bug de l’an 2000 – ce qui ne va pas sans séquelles. Ils ont en commun un attachement au gif animé et à l’objet trouvé (dans la rue ou sur Internet), un penchant pour les hasards provoqués comme pour l’universel sentiment en passe de tomber en désuétude, l’amour. Ils refusent toutefois de se voir accoler l’adjectif romantique et, loin d’un quelconque spleen, engagent un crédit indéfectible dans l’avenir dont ils sont les acteurs actifs.

Pour ces jeunes diplômés, il est temps de quitter l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole. Décrochant les œuvres du Grand Atelier, ils ont paradé, le soir du vernissage de l’exposition, jusqu’au lieu d’art contemporain In Extenso.

Photos : Vincent Blesbois © ESACM

L’Adresse lisière

La Coopérative de recherche de l’ESACM présente « L’Adresse lisière ».

L’exposition « L’Adresse lisière » réunit un ensemble d’œuvres et de paroles évoquant la possibilité d’une rencontre, d’une articulation, d’un partage du monde entre ses différents acteurs, au-delà de la séparation mal nommée « humain / non-humain ».
Le temps de l’exposition est également un temps d’échange : le philosophe Augustin Berque et l’anthropologue Florence Brunois-Pasina ont été invités à porter, à partir de leur propre recherche, un regard sur les œuvres exposées, et à nourrir ainsi l’actualité d’une réflexion commune.

Ce projet a pris forme à la croisée des recherches des artistes Sarah Clerval, étudiante-chercheuse du 3ème cycle de recherche, et Gyan Panchal, résident-chercheur 2016-2017 à la Coopérative de recherche de l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole.

Rencontres :
• Augustin Berque, philosophe, mardi 7 novembre à 18h
• Florence Brunois-Pasina, anthropologue, jeudi 9 novembre à 18h

Avec les œuvres de :
Jennifer Allora et Guillermo Calzadilla
Fabien Giraud et Raphaël Siboni
Mark Lewis
Benoît Maire
Laurent Montaron

Exposition du 6 au 10 novembre 2017
tous les jours, de 10h à 19h

Vernissage le 6 novembre à 18h30
Entrée libre. Merci de vous présenter à l’accueil de l’école (rue Charles Fabre) en arrivant.

 

Workshop en lycée pro 2016-2017

« Workshop en lycée pro »
Exposition du 14 avril au 5 mai 2017

Avec les œuvres de :
David Blasco, Amandine Capion, Matthieu Dussol, Marine Joulie, Louise Porte, Clara Puleio, Marjolaine Turpin et Josselin Vidalenc,

réalisées dans le cadre de workshops avec les élèves et les équipes techniques des établissements scolaires suivants :
Lycée Professionnel Auguste Aymard (Espaly-Saint-Marcel),
EREA de Lattre de Tassigny Opme (Romagnat),
Lycée Professionnel Joseph Constant (Murat),
Lycée Louis Pasteur Marmilhat (Lempdes),
Lycée Professionnel Marie Laurencin (Riom),
Lycée Pierre Boulanger (Pont-du-Château),
Lycée Professionnel La Chartreuse-Paradis (Brive-Charensac),
Lycée Valery Larbaud (Cusset).

« Workshop en lycée pro » est un projet fédérateur porté par le Rectorat de l’Académie de Clermont-Ferrand, la DRAC-Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le FRAC Auvergne et l’ESACM. Il permet à des diplômés de l’ESACM de réaliser une œuvre, en collaboration avec des lycéens, lors d’une résidence de cinq jours au sein d’un établissement scolaire professionnel et technique de la région.

« Proust lu – 123 h, 43 min, 51 s » de Véronique Aubouy

Proust lu, 123 heures, 43 min, 51 sec, un film de Véronique Aubouy

Projection intégrale non-stop du lundi 6 février, 18h, au samedi 11 février, 21h43
Lancement en présence de la cinéaste, lundi 6 février à 18h

Dans le cadre du 39e Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand, l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole présente le film de Véronique Aubouy, Proust lu, 123 h, 43 min, 51 s, projeté en continu, jour et nuit, pendant 5 jours.

Artiste et cinéaste, Véronique Aubouy construit une œuvre singulière fortement empreinte de littérature et de musique, où se croisent films de fictions et documentaires, mais aussi performances, photographies et installations vidéo. Depuis 1993, elle tourne Proust Lu, une lecture intégrale de l’œuvre de Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, par des personnes de tous milieux invitées au gré de rencontres et de voyages. Projet titanesque, le film, qui a été montré dans les musées sous forme d’installation (Grand Palais, Villa Médicis, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris), dure à ce jour plus de 123 heures.

« Je fais lire À la recherche du temps perdu devant ma caméra depuis le 20 octobre 1993. C’est une action et une situation propre à ma vie. Tous les mots de La Recherche sont lus à voix haute devant ma caméra. Il faudra des dizaines d’années pour tous les enregistrer. Un engagement pour la vie. »

Entrée gratuite

Fin de partie, exposition des diplômés 2016

Fin de partie, exposition des diplômés 2016
Une pièce de théâtre en un acte et une exposition
du 6 au 28 octobre 2016

Avec : Antonin Berne, Amandine Capion, Agathe Chevrel, Coline Creuzot, Marta Cristini, Matthieu Dussol, Marine Joulie, Angélique Ollier, Clara Papon, Louise Porte, Clara Puleio
Sur une proposition de Philippe Eydieu, Alex Pou et Vassilis Salpistis

Le Marteau :
Une pièce de théâtre interprétée par onze jeunes artistes.
vendredi 23 septembre 2016, à 20h
Ferme de la Mhotte, 03210 Saint-Menoux

Le Clou :
Une exposition qui poursuit cette expérience scénique dans le Grand Atelier de l’ESACM
vernissage le mercredi 5 octobre 2016, à 18h30
ouverture du 6 au 28 octobre 2016

Comme chaque année, l’École Supérieure d’Art de Clermont Métropole présente dès la rentrée scolaire l’exposition des diplômés. En 2016, cette exposition réunit onze jeunes artistes ayant obtenu leur DNSEP grade master (diplôme national supérieur d’expression plastique) en juin. Cette année, le projet de l’exposition des diplômés se compose à la fois d’une pièce de théâtre et d’une exposition.

Sur une proposition de Philippe Eydieu (chargé des expositions à l’ESACM), d’Alex Pou et de Vassilis Salpsitis (professeurs à l’ESACM), ces jeunes artistes et leurs œuvres sont devenus les interprètes d’une pièce de théâtre dont l’histoire s’appuie sur le travail effectué lors de leur dernière année d’études. L’exposition dans le Grand Atelier de l’ESACM rend visible la pièce de théâtre ainsi que le travail artistique de chacun des jeunes artistes.

Comme le marteau et le clou, objets symboliques renvoyant aux deux personnages principaux de la pièce de Samuel Beckett Fin de partie, dont le projet tire son titre, cette pièce de théâtre et cette exposition formeront un ensemble indissociable.
Fin de partie évoque toute à la fois la fin d’une histoire, celle vécue communément à l’école par ces onze jeunes diplômés et celle d’un nouveau départ. Une nouvelle partie commence…

Un Film infini (le travail)

Exposition Un film infini (le travail),
Chapelle de l’ancien hôpital général de Clermont-Ferrand,
du 27 avril au 7 mai 2016

Pour cette exposition dans la Chapelle de l’Ancien Hôpital Général, les œuvres présentées ont été produites à partir des deux années de tournage dans les usines du Groupe Michelin à Clermont-Ferrand et à Shanghai.
Cette exposition conçue comme on penserait un film, agence, selon l’idée du montage cinématographique, des matériaux de différentes natures que le spectateur, par sa visite, peut agencer à sa guise. Dans ce lieu qu’est la chapelle, l’espace était divisé en quatre parties, un accueil proposant les archives du programme de recherche, un espace dédié aux éditions, un autre mettant à disposition des casques audio, et la salle de projection du film.